Maladie à virus EBOLA

Rappel sur la maladie à virus Ebola et sur les risques de contamination

 

La maladie à virus Ebola débute après 2 à 21 jours d’incubation (en moyenne 8 jours) par des signes peu spécifiques : fièvre, myalgies, céphalées, pharyngite, puis rapidement ensuite : vomissements, diarrhée, éruption, conjonctivite. Dans les formes sévères surviennent des signes neurologiques d’encéphalite (troubles de conscience, agitation, convulsion) et des signes hémorragiques.

 

Le virus Ebola se transmet par contact direct avec les fluides corporels (sang, tissus, salive, selles, vomissements, urine, sueurs, sperme…) des personnes symptomatiques atteintes de maladie à virus Ebola. Le risque de transmission est faible dans la première phase de la maladie. Il augmente lors de l’aggravation de la maladie et des symptômes, avec la multiplication virale.

 
A savoir
 

  • Contrairement à la grippe, aucune transmission aérienne n’est avérée.
  • Une personne qui ne présente aucun des symptômes de la maladie n’est pas contagieuse : la contagiosité coïncidant avec l’apparition des symptômes de la maladie.
  • En l’absence de contact, le fait d’être assis à proximité d’un malade atteint de maladie à virus Ebola ne constitue pas une situation à risque de transmission.

 
En pratique
: une personne est fébrile, que faut-il faire ?

  • S’il a voyagé dans un pays considéré comme à risque dans les 21 jours précédents ( Guinée Conakry, Sierra Léone, Libéria)
  • S’il a une température ≥ 38°C (mesurez si possible sa température corporelle avec un thermomètre sans contact) :

 
Appelez le SAMU-Centre 15

 
Comment sera pris en charge ce cas suspect ?

 

  • Si le cas est évalué possible : le SAMU va organiser l’intervention d’une équipe du SMUR, pour venir chercher le patient.Vous pouvez alors l’informer de son transfert vers un établissement de référence habilité qui le prendra en charge dans des conditions de sécurité maximales. Dans le cas où le patient serait « excrétant » (vomissements, diarrhée), l’équipe du SMUR vous apportera son appui pour les mesures de décontamination.
  • A l’issue des examens virologiques, si le patient est effectivement infecté par le virus Ebola (cas confirmé) et que vous avez respecté les mesures de protection et d’hygiène, le risque de contamination pour vous est très faible. Vous devrez surveiller votre température 2 fois/jour pendant 21 jours à partir de la date d’exposition potentielle. Vous serez contacté(e) tous les jours par un correspondant de l’ARS pour faire le point sur votre état de santé. Vous pouvez conserver une activité normale pendant cette période dès lors que vous êtes asymptomatique.

  • En cas de fièvre ≥38°C, contactez sans délai le Samu-Centre 15.
  • En parallèle, une enquête épidémiologique sera conduite par l’InVS pour rechercher rapidement tous les cas contacts (des éventuels patients dans votre cabinet, sa famille…)